S'entraîner autour de l'épisode

Que faut-il retenir de l'épisode?

Pour discuter autour du personnage.

L'épisode en images et en bulles

1000 occasions de s'entraîner au quotidien

Travailler le contact visuel

La vidéo «J'aide Sam à me regarder»

donne des conseils concrets.

Quelques conseils

  • Se mettre à la hauteur de l’enfant, voire même légèrement en dessous, facilite le contact visuel.
  • Lorsque ce contact visuel s’établit, pensons à sourire pour que cet échange de regard soit toujours associé pour l’enfant, à une sensation positive !
  • On évitera de dire à l’enfant « regarde moi dans les yeux », lorsque l’on veut le gronder. 

Apprendre à solliciter l'attention de son interlocuteur

Comment capter l’attention d’un adulte et lui demander de l’aide ? Un exemple de la manière dont on peut travailler cette compétence :

Un premier adulte joue le rôle « d’ombre » en se mettant derrière l’enfant et en le guidant gestuellement pour attirer l’attention d’un deuxième adulte (occupé sur une tâche du quotidien).

Dans le cadre de cette guidance, l’adulte amène l’enfant à :

  • Se rapprocher du second
  • Se mettre dans son champ de vision
  • L’interpeler verbalement
  • Lui toucher le bras si l’interlocuteur ne semble pas entendre, etc...

A noter : s’assurer que l’adulte sollicité peut se rendre immédiatement disponible pour répondre positivement à la demande de l’enfant qui vient le chercher. Dans les phases d’apprentissage, l’enfant doit voir ses efforts récompensés par une issue positive !

Jouer

 

  • Les jeux de face à face comme « Je te tiens par la barbichette » ou «Bateau sur l’eau» pour les plus petits.
  • Jouer à la longue vue : avec un rouleau de papier toilette ou de papier absorbant on forme une longue vue pour observer les détails du visage de l’autre.
    L’adulte peut donner des consignes (regarde mon menton, regarde mon nez...)
  • Le jeu du miroir : placez-vous face à face et désignez une personne qui fera le miroir. A tour de rôle, chacun doit imiter les gestes et mimiques de l’autre. Ce jeu peut
    évoluer en « jeu des grimaces » : même exercice mais il faut imiter la grimace de l’autre, sans rigoler !

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.